Histoire de Belgique depuis les temps primitifs jusqu'a la fin du règne de Léopold Ier, Volumen3

Portada
Bruylandt-Christophe & cie, 1868 - 380 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 286 - ... [Ne sera pas réputé délit politique, ni fait connexe à un semblable délit, l'attentat contre la personne du chef d'un gouvernement étranger ou contre celle des membres de sa famille, lorsque cet attentat constitue le fait, soit de meurtre, soit d'assassinat, soit d'empoisonnement.] (Loi du 22 mars 1856.) ART.
Página 80 - J'en meurs : il faudrait être de bois pour que cela ne « fût pas. Je vous remercie de tout ce que vous venez de faire pour moi, " ajouta-t-il, Laudon m'a dit beaucoup de bien de vous : je vous remercie de
Página 153 - A l'aspect de ces populations ratifiant par leurs acclamations l'acte de la représentation nationale, j'ai pu me convaincre que j'étais appelé par le vœu du pays, et j'ai compris tout ce qu'un tel accueil m'impose de devoirs. > Belge par votre adoption, je me ferai aussi une loi de l'être toujours par ma politique. » J'ai été également accueilli avec une extrême bienveillance dans la partie du territoire français que j'ai traversée, et j'ai cru voir dans ces démonstrations, auxquelles...
Página 318 - En montant sur le trône, mon père disait aux Belges : Mon cœur ne connaît d'autre ambition que celle de vous voir heureux. « Ces paroles, que son règne entier a justifiées, je ne crains pas de les répéter en mon nom. « Dieu a daigné exaucer le vœu qu'elles exprimaient. Puisse-t-il l'entendre encore...
Página 154 - Messieurs, je n'ai accepté la couronne que vous m'avez offerte qu'en vue de remplir, une tâche aussi noble qu'utile, celle d'être appelé à consolider les institutions d'un peuple généreux et de maintenir son indépendance. Mon cœur ne connaît d'autre ambition que celle de vous voir heureux.
Página 280 - La gloire se lègue bien à titre d'héritage, mais non la guerre. Est-ce que les princes qui s'honoraient justement d'être les petits-fils de Louis XIV ont recommencé ses luttes? La guerre ne se fait pas par plaisir, elle se fait par nécessité ; et à ces époques de transition où partout, à côté de tant d'éléments de prospérité , germent tant de causes de mort, on peut dire avec vérité : Malheur à celui qui, le premier, donnerait en Europe le signal d'une collision dont les conséquences...
Página 280 - Il est néanmoins une crainte à laquelle je dois répondre. Par esprit de défiance, certaines personnes se disent : L'Empire, c'est la guerre. Moi je dis : L'Empire, c'est la paix.
Página 100 - ... privilèges contraires à l'égalité. Vous êtes dès ce moment, frères et amis, tous citoyens, tous égaux en droits, et tous appelés également à gouverner, à servir et défendre votre patrie.
Página 123 - Très-Chrétienne, dans les délais qui seront ci-après fixés, les colonies, pêcheries, comptoirs et établissements de tout genre que la France possédait, au 1...
Página 186 - changements que l'in'dépendance et la neutralité de la « Belgique ont apportés dans la situation militaire de ce « pays, ainsi que dans les moyens dont il pourra disposer « pour sa défense, les hautes parties contractantes convien...

Información bibliográfica