Promouvoir la vie

Portada
Elsevier Masson, Oct 14, 1998 - 391 páginas
" La subordination de la pratique professionnelle infirmière à la détermination du rôle joué par " l'infirmière " amène à s'interroger sur la raison des difficultés rencontrées pour identifier la prestation et le service infirmier. Ce livre est le long parcours d'un chemin enfoui dans les ombres d'un lointain passé, mais débouchant sur le temps d'aujourd'hui afin de mieux saisir la trame de ce qui prélude aux tout récents " soins infirmiers ". Une meilleure compréhension de ce passé permet d'appréhender la signification originelle et primordiale des soins : celle de maintenir, promouvoir, développer tout ce qui existe ou tout ce qui demeure de potentiel de vie au sein des êtres vivants. Plus particulièrement élaborée par les femmes, autour de la fécondité, la fonction soignante a vu sa conception se modifier profondément avec l'avènement de l'ère chrétienne et l'émergence de la médecine " scientifique ". Dépouillée de ses savoirs, privée d'un renouvellement de connaissances, éclatée en tâches dissociées, la fonction soignante devient une fonction subalterne dépourvue de sa valeur sociale et économique, jusqu'au jour où sous l'impact de la pression médicale elle se transforme en fonction " traitante ". A l'insu des soignants, enfermés dans un rôle prescrivant " les conduites à tenir ", les soins se changent en traitement, ne gardant que leur dénomination, mais perdant l'essentiel de leur raison d'être. Pourtant, " prendre soin de la vie " demeure tout aussi vital pour les hommes d'aujourd'hui que pour ceux d'hier. Qui assumera cette fonction irremplaçable dont nulle part au monde on ne saurait se passer ? cette voie est ouverte à la profession infirmière qui après un siècle de professionnalisation cherche encore son identité : l'identité de son champ de compétence, l'identité des soins infirmiers . "
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

Crítica de los usuarios - Marcar como inadecuado

Livre difficile a lire et a comprendre ...............

Páginas seleccionadas

Contenido

Prologue
11
Origine des pratiques de soins leur influence
23
Identification de la pratique des soins à la femme
36
Identification de la pratique des soins à la femme consacrée
49
Identification de la pratique des soins
71
La filiation conventuelle
78
Valeur sociale de la pratique infirmière
86
Valeur économique de la pratique infirmière liée
95
Une nouvelle infirmière?
192
De linfirmière modèle au modèle pour infirmières
216
soins infirmiers
235
Interrogation sur la nature des soins pour comprendre
241
En quoi les soins infirmiers sontils concernés par les deux types
247
La technologie
267
Croyances et valeurs
279
Identifier les soins infirmiers
292

Prévalence des rôles comme mode didentification
103
II
112
Courant lié à la technicité et centré sur la maladie
125
Courant de revalorisation de la relation soignantsoigné
151
Courant axé vers le développement de la santé
171
Les soins infirmiers A quel prix?
344
Conclusion
359
Récapitulatif des principaux textes législatifs concernant la
375
Liste des revues infirmières
381
Derechos de autor

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 69 - Heureux celui qui porte en soi un dieu, un idéal de beauté et qui lui obéit : idéal de l'art, idéal de la science, idéal de la patrie, idéal des vertus de l'Evangile. Ce sont là les sources vives des grandes pensées et des grandes actions. Toutes s'éclairent des reflets de l'infini.
Página 46 - L'unique médecin du peuple, pendant mille ans, fut la Sorcière. Les empereurs, les rois, les papes, les plus riches barons, avaient quelques docteurs de Salerne, des Maures, des Juifs, mais la masse de tout état, et l'on peut dire le monde, ne consultait que la Saga ou Sage-femme.
Página 67 - Retenez leur esprit le plus que vous pourrez dans les bornes communes ; et apprenez-leur qu'il doit y avoir pour leur sexe une pudeur sur la science presque aussi délicate que celle qui inspire l'horreur du vice.
Página 377 - Loi n° 48-813 du 13 mai 1948 (JO du 14 mai 1948) modifiant l'article 13 de la loi n" 46-630 du 8 avril 1946, relative à l'exercice des professions d'assistantes ou d'auxiliaires de .service social et d'infirmières ou d'infirmiers.
Página 110 - ... déroule, pour chaque participant, en relation de promiscuité totale avec un grand nombre d'autres personnes, soumises aux mêmes traitements et aux mêmes obligations ; troisièmement, toutes ces périodes d'activité sont réglées selon un programme strict, en sorte que toute tâche s'enchaîne avec la suivante à un moment déterminé à l'avance, conformément à un plan imposé d'en haut par un système explicite de règlements dont l'application est assurée par une équipe administrative....
Página 175 - Les soins de santé primaires sont des soins de santé essentiels fondés sur des méthodes et des techniques pratiques, scientifiquement valables et socialement acceptables, rendus universellement accessibles à tous les individus et à toutes les familles de la communauté avec leur pleine participation et à un coût que la communauté et le pays puissent assumer à tous les stades de leur développement dans un esprit d'auto-responsabilité et d'auto-détermination.
Página 112 - Est considérée comme exerçant la profession d'infirmière ou d'infirmier toute personne qui donne habituellement soit à domicile, soit dans des services publics ou privés d'hospitalisation ou de consultation, des soins prescrits ou conseillés par un médecin.
Página 75 - Fée. Elle reparaîtra sous cette forme qui est immortelle. La femme, aux derniers siècles occupée d'affaires d'hommes, a perdu en revanche son vrai rôle : celui de la médication, de la consolation, celui de la Fée qui guérit. C'est son vrai sacerdoce. Et il lui appartient, quoiqu'on ait dit l'Église.
Página 75 - Bien plus hardie que l'hérétique, le raisonneur demi-chrétien, le savant qui gardait un pied dans le cercle sacré, elle en échappa vivement, et sur le libre sol, de rudes pierres sauvages, tenta de se faire un autel. . Elle a péri, devait périr. Comment? Surtout par le progrès des sciences mêmes qu'elle a commencées, par le médecin, par le naturaliste, pour qui elle avait travaillé.

Información bibliográfica