Vivre en ville: Bruxelles et Montréal aux XIXe et XXe siècles

Portada
Peter Lang, 2006 - 375 páginas
0 Opiniones
Ce livre est né d'une série de rencontres entre deux équipes d'historiens travaillant l'une sur Bruxelles, l'autre sur Montréal et qui souhaitaient enrichir leur réflexion dans le cadre d'une démarche comparative. Les textes réunis dans ce volume, fruits de ces échanges transatlantiques, jettent un éclairage nouveau et signifiant sur des aspects peu connus de l'histoire des deux cités.
Bruxelles et Montréal sont en effet deux exemples du phénomène d'urbanisation qui prend une nouvelle ampleur au XIXe siècle. Parmi les nombreuses localités qui participent à ce processus, certaines atteignent une taille telle qu'elles deviennent de véritables métropoles étendant leur emprise sur un vaste hinterland. Bruxelles et Montréal appartiennent à cette catégorie.
Il était donc tentant d'examiner les conséquences de cette croissance urbaine en privilégiant l'étude de quelques-unes des facettes des nouveaux « usages » de la ville aux XIXe et XXe siècles. Que signifie concrètement « vivre en ville » pour les femmes ou pour les citadins qui fréquentent les lieux publics comme les parcs et les magasins ? Comment perçoivent-ils la ville ? De quelle ville rèvent-ils ? Comment construisent-ils leur identité d'urbains ? Ce sont là quelques-unes des questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre.
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Contenido

Introduction
11
Lévolution de Montréal depuis le XIXe siècle
23
Bruxelles au miroir de Montréal
43
Montréal de la ville à la région métropolitaine
59
Bruxelles et les Bruxelloises aux XIXeXXe siècles
99
Lhistoire des Montréalaises Un chantier en construction
113
Les femmes et la ville en temps de guerre
137
et en temps de paix Montréal dans les années 1940
151
Derechos de autor

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Acerca del autor (2006)

Les responsables de la publication : Serge Jaumain est professeur d'histoire à l'Université Libre de Bruxelles, où il dirige le Centre d'études canadiennes et le Centre interdisciplinaire de recherche sur l'histoire de Bruxelles (CIRHIBRU). Coordinateur du Réseau européen d'études canadiennes, il s'est vu attribuer en 2005 le Prix international du Gouverneur général du Canada pour l'ensemble de ses travaux. Ses recherches actuelles portent principalement sur l'histoire de la grande distribution et des guides touristiques.
Paul-André Linteau est professeur à l'Université du Québec à Montréal. Spécialiste d'histoire contemporaine du Québec et d'histoire urbaine, il est l'auteur de nombreuses études sur l'histoire du Canada, du Québec et, en particulier, sur l'histoire de Montréal.

Información bibliográfica