Le Jacobinisme refuté; ou, Observations critique sur le mémoire de M. Carnot adressé au roi en 1814

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 92 - Les Français ont le droit de publier et de faire imprimer leurs opinions, en se conformant aux lois qui doivent réprimer les abus de cette liberté.
Página 22 - D'autres n'ont complété que le tiers ou la moitié de leurs élections : ainsi se trouve encore afibiblie une représentation déjà foible par le nombre, ce qui peut avoir les plus graves inconvénients, tant pour l'indépendance des votes que pour la discussion des lois. Outre ce premier malheur, ces intrigues en ont produit un autre encore plus grand : elles ont mis les partis en présence ; elles ont ranimé des factions prêtes à s'éteindre. L'opinion, qui devenoit excellente, a sensiblement...
Página 41 - ... qui , dans leur aveuglement , osent dicter des lois à sa sagesse, et prétendent gouverner pour lui. Le roi ne veut aucune exagération. Il attend, des choix des collèges électoraux , des députés qui apportent à la nou-velle Chambre les principes de modération , qui sont la règle de son gouvernement et de sa politique ; qui n'appartiennent à aucun parti , à aucune société secrète , qui n'écoutent d'autres intérêts que ceux de...
Página 24 - Nous sommes en présence de nos ennemis; nous jurons entre vos mains et à la face du monde , de défendre jusqu'au dernier soupir la cause de notre indépendance et l'honneur national. On voudrait nous imposer les Bourbons, et ces princes sont rejetés par l'immense majorité des Français. Si on pouvait souscrire à leur rentrée, rappelez-vous, représentants, qu'on aurait signé le testament de l'armée qui, pendant vingt ans, a été le palladium de l'honneur français.
Página 55 - ... incorruptibles , Voués à la patrie , à leurs rois , à leur Dieu , A leurs propres maux insensibles , Prodigues de leurs jours , tendres , parfaits amis , Et souvent bienfaiteurs paisibles De leurs plus fougueux ennemis; Trop estimés enfin pour être moins haïs. Que d'autres s'exhalant , dans leur haine insensée , En reproches injurieux , Cherchent en les quittant à les rendre odieux : Pour moi , fidèle au vrai, fidèle à ma pensée, C'est ainsi quen partant je leur fais mes adieux.
Página 65 - Trois cents paysans égarés, dont un tiers ignorait le motif pour lequel on leur avait fait prendre les armes, et croyait (le fait a été parfaitement reconnu) venir assister à des fêtes et à des réjouissances, ont été les auteurs de ce mouvement séditieux.
Página 40 - Point de grâce pour la malveillance qui se déclarerait par des actes ostensibles, qui afficherait de coupables espérances, qui croirait trouver, dans un grand acte de politique et de justice, une occasion favorable de trouble et de désordre.
Página 45 - C'est un aveuglement bien déplorable que celui d'un parti presque imperceptible, qui, admis à partager une gloire que rien ne saurait effacer, affecte de dégrader tout ce qui la constitue, et semble n'être rentré dans le sein de la mère patrie que pour l'avilir après l'avoir si longtemps déchirée; mais cette puissante nation sera bientôt revenue de l'étourdissement...
Página 69 - ... dont les destinées reposent en quelque sorte entre leurs mains. Les députés qui se sont constamment écartés de ces principes tutélaires ne sauraient donc être désignés par l'autorité locale, se prévaloir de sou influence, obtenir une faveur qui tournerait au détriment de la chose publique.
Página 50 - Je leur ai donné , répondit-il , les meilleures » de celles qu'ils pouvoient souffrir » : belle parole , qui devroit être entendue de tous les législateurs.

Información bibliográfica