Des progrès de la révolution et de la guerre contre l'église

Portada
Belin-Mandar et Devaux, 1829 - 389 páginas

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 378 - ... croire que son goût particulier est vicieux, en tant qu'il n'est pas conforme au goût universel. Voilà l'ordre de foi en littérature. Mais, en même temps, de même qu'il existe diverses manières de concevoir, de même chaque individu, chaque peuple, chaque époque ont diverses manières de sentir, lesquelles, tant qu'elles ne choquent pas le goût général, ne sont que le développement varié et inépuisable de tout ce qu'il ya de sentiments au fond de l'âme humaine. Ce développement...
Página 49 - Nous déclarons en conséquence que les Rois et les Souverains ne sont soumis à aucune puissance ecclésiastique par l'ordre de Dieu dans les choses temporelles ' ; qu'ils ne peuvent être déposés ni directement ni indirectement par l'autorité des chefs de...
Página 235 - Que saint Pierre et ses successeurs, vicaires de Jésus-Christ, et que toute l'Église même, n'ont reçu de puissance de Dieu que sur les choses spirituelles et qui concernent le salut...
Página 60 - II faut vouloir être le père et non le « maître. Il ne faut pas que tous soient à un « seul, mais un seul doit être à tous pour « faire leur bonheur S'il commande , ce « n'est pas pour lui, c'est pour le bien de
Página 233 - Que toute personne soit soumise aux puissances supérieures, car il n'ya point de puissance qui ne vienne de Dieu , et c'est lui qui ordonne celles qui sont sur la terre...
Página 331 - Roi très-chrétien , qu'il n'existe plus aucun prétexte qui puisse faire soupçonner les évêques de vouloir employer d'autres moyens pour le fléchir. • Si malgré cette situation humble et respectueuse, capable de réduire au silence les langues les plus imprudentes , il se...
Página 69 - Mais jamais on n'aperçut mieux à quel point le catholicisme empreint dans les âmes le sentiment de la liberté, sans néanmoins altérer le principe nécessaire de la soumission au pouvoir légitime, qu'à l'époque trop peu connue de la Ligue, l'une des plus belles de notre histoire, s'il est beau pour une nation de sauver à la fois, par un noble élan et une résolution ferme, ce qu'il ya de plus saint sur la terre, et de plus cher à l'homme qui ne vit pas d'une vie purement matérielle, la...
Página 314 - ... dépendantes de l'Université, ou dans une des écoles secondaires ecclésiastiques , s'il n'a affirmé par écrit qu'il n'appartient à aucune congrégation religieuse non légalement établie en France.
Página 314 - ... à propos, les créer, les détruire, les confier à son gré à des supérieurs de son choix , en transporter la direction , en changer le régime comme elle le voudra , sans le concours des évêques, même contre leur volonté , et cela sous prétexte que , les lettres humaines étant enseignées dans ces écoles, cet enseignement est du ressort exclusif de la puissance séculière.
Página 327 - ... nos églises. C'est sans doute la première et la plus essentielle de nos obligations , pour laquelle nous ne saurions faire trop de sacrifices ; mais tout ce qui peut avoir quelque influence sur la sanctification des âmes réclame aussi de nous une vigilance , une attention et des efforts continuels.

Información bibliográfica