Troisièmes mélanges

Portada
P. Daubrée et Cailleux, 1835 - 435 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 419 - Temps; on entendit leurs voix sur ses bords, et puis l'on n'entendit plus rien. Où sont-ils? qui nous le dira? Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur ! « Pendant qu'ils passaient, mille ombres vaines se présentèrent à leurs regards : le monde que le Christ a maudit leur montra ses grandeurs, ses richesses, ses voluptés; ils les virent, et soudain ils ne virent plus que l'éternité.
Página 2 - Il en est aussi qui , sous le prétexte de ces libertés, ne craignent pas de porter atteinte à la primauté de saint Pierre et des pontifes romains ses successeurs, instituée par Jésus.Christ, à l'obéissance qui leur...
Página 348 - Si nous nous retirons un moment, ce n'est point par lassitude, encore moins par découragement, c'est pour aller, comme autrefois les soldats d'Israël , consulter le Seigneur en Silo; On a mis en doute notre foi et nos intentions mêmes, car, en ce temps-ci, que n'attaque-t-on point?
Página 340 - Ainsi donc, peuple généreux, notre frère de foi et notre frère d'armes , lorsque tu combattais pour ta vie, nous n'avons pu t'aider que de nos vœux., et à présent que te voilà gisant sur l'arène, nous ne pouvons te donner que des pleurs. Puissent-ils au moins te consoler un peu dans ta douleur immense! La liberté a passé sur toi comme une ombre fugitive, et cette ombre a épouvanté tes anciens oppresseurs : ils ont cru voir la justice. Après des jours sombres, regardant le ciel...
Página 93 - ... sont appelées à concourir, est presque partout aussi bonne qu'elle puisse l'être, certaines circonstances passagères étant données. Appelez donc les masses à partager le droit électoral ; mais qu'il s'exerce sous des formes simples, qui n'exigent pas une longue étude pour être comprises : autrement les habiles , c'est-à-dire les coteries, et, selon les temps, les factions, disposeroient des choix.
Página 145 - Saint-Siège, pure expression du christianisme à qui le monde doit tout ce qu'il possède de civilisation et de liberté, nous repoussons avec dégoût les opinions qu'on appelle gallicanes ; parce qu'opposées à la tradition, réprouvées par l'autorité la plus haute qui existe parmi les chrétiens , elles consacrent l'anarchie dans la société spirituelle , et le despotisme dans la société politique : opinions également odieuses et basses, qui, rendant la conscience même complice de la...
Página 349 - ... d'entre les derniers de vos enfants, qu'on accuse d'être rebelles à votre infaillible et douce autorité : les voilà devant vous; lisez dans leur âme, il ne s'y trouve rien qu'ils veuillent cacher: si une de leurs pensées, une seule , s'éloigne des vôtres , ils la désavouent , ils l'abjurent.
Página lxxv - On pouvoit aussi resserrer l'ancienne alliance avec les pouvoirs absolus , leur prêter secours contre les peuples et contre la liberté , afin d'obtenir d'eux une tolérance telle quelle ; souder l'autel au trône, s'appuyer sur la force, tourner la croix vers le passé , la confier à la protection des protocoles diplomatiques, la confier à la garde des soldats chargés de contenir, la baïonnette sur la poitrine, les nations frémissantes. Rome a choisi ce dernier parti , elle en avoit le droit...
Página 7 - Que de signaler : soit des actes notoirement constants qui offensent la religion même ou les mœurs ; soit les dangers et les excès non moins certains d'une doctrine qui menace tout à la fois l'indépendance de la monarchie, la souveraineté du roi et les libertés publiques, garanties par la Charte constitutionnelle et par la Déclaration du clergé de France en...

Información bibliográfica