Paris en 1814: journal inédit de Madame Marigny, augm. du Journal de T. R. Underwood

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 301 - Les puissances alliées ayant proclamé que l'empereur Napoléon était le seul obstacle au rétablissement de la paix en Europe, l'empereur Napoléon, fidèle à son serment, déclare qu'il renonce, pour lui et ses héritiers, aux trônes de France et d'Italie, et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, même celui de la vie, qu'il ne soit prêt à faire à l'intérêt de la France.
Página 219 - Les armées des puissances alliées ont occupé la capitale de la France. Les souverains alliés accueillent le vœu de la nation française. Ils déclarent : Que si les conditions de la paix devaient renfermer de plus fortes garanties, lorsqu'il s'agissait d'enchaîner l'ambition de Bonaparte, elles doivent être plus favorables lorsque, par un retour vers un gouvernement sage, la France elle-même offrira l'assurance du repos.
Página 255 - ... générale, et qui soit aussi l'époque d'une réconciliation solennelle entre tous les États de la grande famille européenne ; — LE SÉNAT DÉCLARE et DÉCRÈTE ce qui suit : Art.
Página 112 - approche de la capitale, je confie au courage « de la garde nationale l'Impératrice et le roi de « Rome. . . ma femme et mon fils , reprit-il d'une voix émue.
Página 229 - C'est à la ville de Paris qu'il appartient , dans les circonstances actuelles , d'accélérer la paix du monde ; son vœu est attendu avec l'intérêt que doit inspirer un si immense résultat; qu'elle se prononce , et, dès ce moment, l'armée qui est devant ses murs devient le soutien de ses décisions. Parisiens ! vous connaissez la situation de votre patrie, la conduite de Bordeaux, l'occupation amicale de Lyon , les maux attirés sur la France , et les dispositions véritables de vos concitoyens....
Página 229 - Vous trouverez dans ces exemples le terme de la guerre étrangère et de la discorde civile ; vous ne sauriez plus le chercher ailleurs. » La conservation et la tranquillité de votre ville seront l'objet des soins et des mesures que les alliés s'offrent de prendre avec les autorités et les notables qui jouissent le plus de l'estime publique.
Página 219 - Qu'ils ne traiteront plus avec Napoléon Bonaparte ni avec aucun membre de sa famille; « Qu'ils respectent l'intégrité de l'ancienne France, telle qu'elle a existé sous ses rois légitimes; ils peuvent même faire plus, parce qu'ils professeront toujours le principe que, pour le bonheur de l'Europe, il faut que la France soit grande et forte.
Página 146 - Elle s'avance par la route d'Allemagne ; mais l'empereur' la suit de près à la tête d'une armée victorieuse. Le conseil de régence a pourvu à la sûreté de l'impératrice et du roi de Rome. Je reste avec vous.
Página 373 - Vous serez fidèles à vos serments : vous écouterez la voix d'une princesse qui fut remise à votre foi, qui fait sa gloire d'être Française, d'être associée aux destinées du souverain que vous avez librement choisi. " Mon fils était moins sûr de vos cœurs au temps de nos prospérités. " Ses droits et sa personne sont sous votre sauve-garde.
Página 228 - Le but de leur marche vers la capitale est fondé sur l'espoir d'une réconciliation sincère et durable avec elle. Depuis vingt ans, l'Europe est inondée de sang et de larmes. Les tentatives faites pour mettre un terme à tant de malheurs ont été inutiles, parce qu'il existe dans le pouvoir même du gouvernement qui TOUS opprime un obstacle insurmontable à la paix.

Información bibliográfica