Histoire des progrès de la civilisation en Europe depuis l'ère Chrétienne jusqu' au XIXe siècle, Volumen3

Portada
Librairie de L. Hachette et C.ie, 1836
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 315 - Il en vint une multitude , par toutes les routes , de loin et de près, du nord et du midi. Il en vint du Maine et de l'Anjou , du Poitou...
Página 325 - Il est dans l'ignorance au premier âge de sa vie; mais il s'instruit sans cesse dans son progrès * : car il tire avantage non seulement de sa propre expérience, mais encore de celle de ses prédécesseurs; parce qu'il garde toujours dans sa mémoire les connaissances qu'il s'est une fois acquises, et que celles des anciens lui sont toujours présentes dans les livres qu'ils en ont laissés. Et comme il conserve ces...
Página 315 - ... à deux tranchants. Après eux sortirent les travailleurs de l'armée, pionniers, charpentiers et forgerons, qui déchargèrent, pièce à pièce, sur le rivage, trois châteaux de bois, taillés et préparés d'avance. Le duc ne vint à terre que le dernier de tous ; au moment où son pied touchait le sable, il fit un faux pas et tomba sur la face. Un murmure s'éleva ; des voix crièrent : " Dieu nous garde! c'est mauvais signe.
Página 225 - Pline, reviennent aussi dans sa mémoire. La plupart de ses écrits sont théologiques ; mais les mathématiques , l'astronomie , la dialectique, la rhétorique, le préoccupent habituellement. C'est un moine, un diacre, la lumière de l'Église contemporaine ; mais c'est en même temps un érudit , un lettré classique. En lui commence enfin l'alliance...
Página 333 - ... enseigne.... Quel peut être le but de l'étude de la philosophie, sinon de conduire à celle de Dieu, auquel tout doit se rapporter? Dans quelle vue permet-on aux fidèles la lecture des écrits traitant des choses du siècle, et celle des livres des Gentils, sinon pour les former à l'intelligence des vérités de la sainte Écriture, et à l'habileté nécessaire pour les défendre?...
Página 223 - VE qu'il plaise à votre sagesse de permettre que j'envoie quelques-uns de nos serviteurs, afin qu'ils rapportent en France les fleurs de la Bretagne... Au matin de ma vie, j'ai semé, dans la Bretagne, les germes de la science ; D HISTOIRE MODERNE. N'dela DATE. 61 64 65 797 798 79
Página 178 - Quelques-uns présentaient à des enfants un œuf, un fruit, et les attiraient à l'écart pour les dévorer. Ce délire, cette rage alla au point que la bête était plus en sûreté que l'homme. Comme si c'eût été désormais une coutume établie de manger de la chair humaine, il y en eut un qui osa en étaler à vendre dans le marché de Tournus. Il ne nia point, et fut brûlé. Un autre alla pendant la nuit déterrer cette même chair, la mangea, et fut brûlé de même.
Página 214 - ... vons pas la doctrine. ° Qu'est-ce donc que traiter de la philosophie, sinon exposer les règles de la vraie religion par laquelle on cherche rationellement et on adore humblement Dieu, cause première et souveraine de toutes choses ? De là suit que la vraie philosophie est la vraie religion, et réciproquement que la vraie religion est la vraie philosophie...
Página 336 - Examinez bien si ces rois et ces princes , auxquels vous vous dites soumis, sont vraiment des rois et des princes. Examinez s'ils gouvernent bien , d'abord eux-mêmes, ensuite leur peuple ; car celui qui ne vaut rien pour lui-même , comment sera-t-il bon pour un autre ? Examinez s'ils régnent selon le droit ; car, sans cela , il faut les regarder comme des tyrans plutôt que comme des rois ; et nous devons leur résister et nous dresser contre eux , au lieu de nous soumettre. Si nous leur étions...
Página 395 - ... ou de la Sicile , et qu'on désigne sous la dénomination commune de langues romanes , sont toutes nées du mélange du latin avec le teutonique , et des peuples devenus Romains avec les peuples barbares qui renversèrent l'empire de Rome. Des circonstances accidentelles , plutôt qu'une diversité dans les races d'hommes , ont fait toute la différence entre le portugais, l'espagnol , le provençal , le français et l'italien. Dans chacune de ces langues le fond est latin , la forme souvent...

Información bibliográfica