Élémens de géographie physique et de météorologie, ou Résumé des notions acquises sur les grands phénomènes et les grandes lois de la nature: servant d'introduction a l'ètude de la géologie

Portada
Cez J.-B. Baillière, Librarie de l'académie royale de médicine, 1836 - 675 páginas
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 70 - Newton, lorsqu'il a dit que les corps s'attirent en raison directe de leur masse, et en raison inverse du carré de leur distance...
Página 376 - Sicile; à certains moments, le peuple se porte en foule sur le rivage de la mer pour jouir de ce singulier spectacle; on voit dans les airs , à de grandes distances, des ruines, des colonnes, des châteaux, des palais, et une foule d'objets qui semblent se déplacer, et qui changent d'aspect à chaque instant. Toute cette féerie...
Página 314 - Dans cet état, la planète ressemblait parfaitement au soleil à l'état de nébuleuse où nous venons de le considérer; le refroidissement a donc dû produire aux diverses limites de son atmosphère des phénomènes semblables à ceux que nous avons décrits, c'està-dire des anneaux et des satellites circulant autour de son centre, dans le sens de son mouvement de rotation, et tournant dans le même sens sur eux-mêmes.
Página 312 - Soleil et de son atmosphère et projetées sur le plan de son équateur, étant toujours la même, la rotation doit être plus prompte quand ces molécules se rapprochent du centre du Soleil. La force centrifuge due à ce mouvement devenant ainsi plus grande, le point où la pesanteur lui est égale est pkis près de ce centre.
Página 313 - Si toutes les molécules d'un anneau de vapeurs continuaient de se condenser sans se désunir, elles formeraient à la longue un anneau liquide ou solide. Mais la régularité que cette formation exige dans toutes les parties de l'anneau et dans leur refroidissement a dû rendre ce phénomène extrêmement rare.
Página 310 - Quelle que soit sa nature, puisqu'elle a produit ou dirigé les mouvemens des planètes , il faut qu'elle ait embrassé tous ces corps; et vu la distance prodigieuse qui les sépare, elle ne peut avoir été qu'un fluide d'une immense étendue. Pour leur avoir donné dans le même sens, un mouvement presque circulaire autour du soleil ; II faut que ce fluide ait environné cet astre, comme une atmosphère.
Página 311 - ... en étoile. Si l'on conçoit, par analogie, toutes les étoiles formées de cette manière, on peut imaginer leur état antérieur de nébulosité , précédé lui-même par d'autres états dans lesquels la matière nébuleuse était de plus en plus diffuse , le noyau étant de moins en moins lumineux. On arrive ainsi , en remontant aussi loin qu'il est possible , à une nébulosité tellement diffuse que l'on pourrait à peine en soupçonner l'existence.
Página 536 - ... entiers dans lesquels on remarquait un premier noyau sphérique d'un blanc assez opaque, offrant des traces de couches concentriques; une enveloppe de glace compacte, rayonnée du centre à la circonférence, et terminée extérieurement par douze grandes pyramides entre lesquelles des pyramides moindres étaient intercalées. Le tout formait une masse sphérique de près de 9 centimètres de diamètre.
Página 419 - C'est le point où les régions des vignes touchent à celles des oliviers et dès citronniers. Null/e part ailleurs sur le globe , en avançant du Nord au Sud , on ne voit accroître plus sensiblement les températures ; nulle part aussi , les productions végétales et les objets variés de l'agriculture ne se succèdent avec plus de rapidité. Or, une grande différence dans les productions des pays limitrophes , vivifie le commerce et augmente l'industrie des peuples agriculteurs.
Página 317 - ... que cet abaissement a dû successivement amener dans l'intérieur et à la surface de la terre , dans toutes ses productions, dans la constitution et la pression de l'atmosphère , dans l'océan et dans les corps qu'il a tenus en dissolution. Enfin , il faut avoir égard aux changemens brusques, tels que de grandes éruptions volcaniques, qui ont dû troubler à diverses époques , la régularité de ces changemens.

Información bibliográfica