La Minerve française, Volumen6

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Contenido

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 372 - Leur liberté individuelle est également garantie, personne ne pouvant être poursuivi ni arrêté que dans les cas prévus par la loi, et dans la forme qu'elle prescrit.
Página 3 - Et Socrate n'eût pas fait mieux. Quand le sort à ta mince étoffe Livrerait de nouveaux combats , Imite-moi, résiste en philosophe. : Mon vieil ami, ne nous séparons pas. Je me souviens , car j'ai bonne mémoire , Du premier jour où je te mis. C'était ma fête, et, pour comble de gloire, Tu fus chanté par mes amis. Ton indigence, qui m'honore, Ne m'a point banni de leurs bras. Tous ils sont prêts à nous fêter encore: Mon vieil ami, ne nous séparons pas.
Página 4 - M'at-on jamais vu dans une antichambre T'exposer au mépris d'un grand ? Pour des rubans la France entière Fut en proie à de longs débats ; La fleur des champs brille à ta boutonnière : Mon vieil ami, ne nous séparons pas. Ne crains plus tant ces jours de courses vaines Où notre destin fut pareil ; Ces jours mêlés de plaisirs et de peines , Mêlés de pluie et de soleil. Je dois bientôt, il me le semble, Mettre pour jamais habit bas. Attends un peu ; nous finirons ensemble : Mon vieil ami,...
Página 554 - La puissance législative s'exerce collectivement par le roi, la Chambre des Pairs et la Chambre des Députés des départemens.
Página 351 - ... et inaccessible. Ceux qui l'ont approchée, la tiennent, au rebours, logée dans une belle plaine fertile et fleurissante, d'où elle voit bien sous soi toutes choses ; mais si...
Página 3 - Sois-moi fidèle, ô pauvre habit que j'aime ! Ensemble nous devenons vieux. Depuis dix ans je te brosse moi-même , Et Socrate n'eût pas fait mieux. Quand le sort à ta mince étoffe Livrerait de nouveaux combats, Imite-moi, résiste en philosophe : Mon vieil ami, ne nous séparons pas. Je me souviens, car j'ai bonne mémoire , Du premier jour où je te mis. C'était ma fête , et , pour comble de gloire , Tu fus chanté par mes amis. Ton indigence , qui m'honore...
Página 4 - Mon vieil ami, ne nous séparons pas. T'ai-je imprégné des flots de musc et d'ambre Qu'un fat exhale en se, mirant? M'at-on jamais vu dans une antichambre T'exposer au mépris d'un grand ? Pour des rubans la France entière Fut en proie à de longs débats ; La fleur des champs brille à ta boutonnière : Mon vieil ami, ne nous séparons pas. Ne crains plus tant ces jours de courses vaines Où notre destin fut pareil ; Ces jours mêlés de plaisirs et de peines...
Página 199 - Qu'ils avaient pris les armes pour la défense du roi, que les Blancs retenaient prisonnier à Paris parce qu'il avait voulu affranchir...
Página 13 - L'acte d'accusation exposera : 1° la nature du délit qui forme la base de l'accusation ; 2° le fait et toutes les circonstances qui peuvent aggraver ou diminuer la peine ; le prévenu y sera dénommé et clairement désigné. L'acte d'accusation sera terminé par le résumé suivant : En conséquence N.....
Página 223 - Nous partons... Mais, pourquoi retracer nos succès? Jeune et faible instrument de la faveur céleste, Je marchais, je parlais... Dieu seul a fait le reste.

Información bibliográfica