Du Rhin à Fontainebleau, 1813-1814-1815

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 234 - J'ai fait trente à quarante mille prisonniers; j'ai pris deux cents pièces de canon, un grand nombre de généraux, et détruit plusieurs armées sans presque coup férir. J'ai entamé hier l'armée du prince de Schwarzenberg, que j'espère détruire avant qu'elle ait repassé nos frontières.
Página 522 - Napoléon était le seul obstacle au rétablissement de la paix en Europe , l'empereur fidèle à son serment, déclare qu'il renonce, pour lui et ses enfants, aux trônes de France et d'Italie, et qu'il n'est aucun sacrifice, même celui de la vie, qu'il ne soit prêt à faire aux intérêts de la France.
Página 482 - Il faut l'en chasser ! D'indignes Français, des émigrés, auxquels nous avions pardonné, ont arboré la cocarde blanche, et se sont joints à nos ennemis ! Les lâches ! ils recevront le prix de ce nouvel attentat ! Jurons de vaincre ou de mourir, et de faire respecter cette cocarde tricolore, qui, depuis vingt ans, nous trouve dans le chemin de la gloire et de l'honneur...
Página 178 - Que je viole le dépôt qui me fut remis avec « tant de confiance ! Que, pour prix de tant d'efforts « et de victoires, je laisse la France plus petite que je '< ne l'ai trouvée ! Jamais ! Ce serait une...
Página 234 - Aujourd'hui c'est tout différent ; j'ai eu d'immenses avantages sur eux, et des avantages tels, qu'une carrière militaire de vingt années, et de quelque illustration , n'en présente pas de pareils. Je suis prêt à cesser les hostilités et à laisser les ennemis rentrer tranquilles chez eux , s'ils signent les préliminaires basés sur les propositions de Francfort.
Página 503 - En conséquence , je suis prêt à quitter, avec mes troupes , L'armée de l'empereur Napoléon , aux conditions suivantes, dont je vous demande la garantie par écrit :
Página 492 - LES Puissances alliées ayant proclamé que l'Empereur NAPOLÉON était le seul obstacle au rétablissement de la Paix en Europe , l'Empereur NAPOLÉON, fidèle à son serment, déclare qu'il renonce, pour lui et ses héritiers , aux Trônes de France et d'Italie , et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, même celui de la vie, qu'il ne soit prêt à faire à l'intérêt de la France.
Página 249 - Je ne puis vous ren» dre votre corps d'armée puisque je » l'ai donné à Gérard , mais je vous » donne deux divisions de la garde ; » allez en prendre le commandement , » et qu'il ne soit plus question de rien
Página 463 - femme, mon fils ? Où sont Mortier et Marmont ? » Belliard répondit que l'Impératrice et le Roi de Rome étaient partis le 28 ; quant aux maréchaux, qu'ils étaient encore à Paris, où ils terminaient la capitulation ; puis , en quelques mots, il lui apprit les événements qu'on vient de lire.
Página 521 - ... Paris des paroles de conciliation et des promesses pour sa paix particulière. On se plaît à envisager la révolution nouvelle comme une grande transaction entre tous les intérêts français, dans laquelle il n'y aura de sacrifié qu'un seul intérêt , celui de Napoléon.

Información bibliográfica