La Revolution française: revue d'histoire contemporaine, Volumen20

Portada
Charavay frères, 1891
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 378 - Chrétienne dont eux et leurs peuples font partie n'a réellement d'autre souverain que celui à qui seul appartient en propriété la puissance, parce qu'en lui seul se trouvent tous les trésors de l'amour, de la science, et de la sagesse infinie, c'est-à-dire Dieu notre Divin Sauveur Jésus-Christ, le Verbe du Très-Haut, la parole de vie...
Página 388 - Arrête que tous les membres de cette assemblée prêteront à l'instant le serment solennel de ne jamais se séparer et de se rassembler partout où les circonstances l',exigeront , jusqu'à ce que la constitution du royaume soit établie et affermie...
Página 224 - ... de veiller avec soin sur les fidèles du diocèse qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi , et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le roi.
Página 169 - De vains prestiges forment un lien passager; il n'ya que la sagesse qui le rende durable. La loi judaïque toujours subsistante, celle de l'enfant d'Ismaël, qui, depuis dix siècles, régit la moitié...
Página 378 - Providence pour gouverner trois branches d'une même famille, savoir : l'Autriche, la Prusse et la Russie; confessant ainsi que la nation chrétienne, dont eux et leurs peuples font partie, n'a réellement d'autre souverain que celui à qui seul appartient en propriété la puissance...
Página 106 - Nature, reçois l'expression de l'attachement éternel des Français pour tes lois, et que ces eaux fécondes qui jaillissent de tes mamelles, que cette boisson pure qui abreuva les premiers humains, consacrent dans cette coupe de la fraternité et de l'égalité les serments que te fait la France en ce jour...
Página 109 - ... dont les magistrats sont les pontifes, et qui ne fait brûler l'encens de la grande famille que devant l'autel de la Patrie, mère et divinité commune.
Página 114 - Paris précèdent dans votre sein le ci-devant évêque de Paris et son cidevant clergé, qui viennent de leur propre mouvement rendre à la raison et à la justice éternelle un hommage éclatant et sincère. « Signé : Chaumette, procureur de la commune ; Momoro, président par intérim ; L'huillier, procureur-général du département de Paris ; Pache, maire.
Página 429 - ... contenus sans trouble par leur chef , qui, en leur transmettant de grandes espérances , a le droit de leur imposer de grands devoirs. Tous ces motifs, l'assemblée nationale les pèsera dans sa sagesse; mais ne croyez pas, quelle que soit la conduite de ceux qui l'entourent, que le monarque qui répare les fautes des rois puisse être isolé. Un grand peuple est devenu sa famille; son nom , joint à celui de la nation et de la loi, est prononcé dans tous...
Página 115 - Paris je ne l'ai pas trompé ; que je n'ai employé l'ascendant que pouvait me donner mon titre et ma place qu'à augmenter en lui son attachement aux principes éternels de la liberté, de l'égalité et de la morale, bases nécessaires de toute constitution vraiment républicaine. > Aujourd'hui, que la révolution marche à grands pas vers une fin heureuse...

Información bibliográfica