Imágenes de páginas
PDF
EPUB

1

Deux sortes de personnes connaissent : ceux qui ont le cæur humilié, et qui aiment la bassesse, quelque' degré d'esprit qu'ils aient, haut ou bas ; ou ceux qui ont assez d'esprit pour voir la vérité, quelque opposition qu'ils y aient.

.

[ocr errors]

Première Copie 258)

289 PREUVE. 1° La religion chrétienne, par son établissement’, si fortement, si doucement, étant si contraire à la nature. — 2° La sainteté, la hauteur et l'humilité d'une âme chrétienne. – 3. Les merveilles de l'Écriture sainte. 4° Jésus-Christ en particulier. — 5° Les apôtres en particulier. 6° Moïse et les prophètes en particulier. — 7° Le peuple juif. -8° Les prophéties. -9° La perpétuité : nulle religion n'a la perpétuité. - 10° La doctrine, qui rend raison de tout. — 11°La sainteté de cette loi. 12° Par la conduite du monde.

Il est indubitable qu'après cela on ne doit pas refuser, en considérant ce que c'est que la vie, et que cette religion, de suivre l'inclination de la suivre, si elle nous vient dans le cæur; et il est certain qu'il n'y a nul lieu de se moquer de ceux qui la suivent.

1. (Esprit qu'ils.)

289 Cf. C., 474; Bos., II, iv, 12; Faug., II, 364; Hav., XI, 12; Mol., I,

310; Mich., 939. 2. La Copie écrit en marge pour la correction de la phrase : par elle-même établie.

481)

290

Doctrine

.

Preuves de la religion : Morale Miracles Prophéties Figures.

290 Cf. B., 196; C., 7; Faug., II, 364 ; Mol., I, 310; Mico., 845.

SECTION V

291

25]

Dans la lettre De l’injustice' peut venir la plaisanterie des aînés qui ont tout : Mon ami, vous êtes

291 Cf B., 2; C., 15; Faug., II, 392 ; Hav., XXV, 110; Mol., II, 62;

Mich., 59.

1. D'après cette indication, la partie de l’Apologie qui concerne le fondement de la justice devait être traitée par lettres ; il ne nous est pas dit par quel lien ces lettres se rattachaient à l'ensemble du sujet. Cependant, si on ose former une conjecture, il est possible que Pascal y visait l'objection que le libertin tire naturellement contre la doctrine janséniste des principes de la justice humaine, à savoir que la récompense des élus et le châtiment des damnés sont également iniques, puisque la grâce a été arbitrairement donnée aux uns et refusée aux autres. Or Pascal nie que la justice humaine puisse juger la justice divine, car la justice humaine est impuissante à se justifier : notre justice s'anéantit devant la justice divine. » Alors les mystères de la prédestination et de la grâce n'ont plus rien de choquant pour nous, puisque nous avons renoncé à mesurer les choses divines avec nos moyens humains de comprendre. En montrant que seuls les Chrétiens atteignent à la véritable raison des institutions humaines, Pascal a en quelque sorte retourné la situation : la justice vraie n'est pas dans l'humanité, c'est en Dieu que nous pouvons espérer de la trouver.

né de ce côté de la montagne; il' est donc juste que votre ainé ait tout.

Pourquoi me tuez-vous ?

[blocks in formation]

293

23]

Pourquoi me tuez-vous ? Eh quoil ne demeurez-vous pas de l'autre côté de l'eau? Mon ami, si vous demeuriez de ce côté, je serais un assassin", et cela serait injuste de vous tuer de la sorte; mais puisque vous demeurez de l'autre côté, je suis un brave, et cela est juste. 69]

Sur quoi la fondera-t-ilo, l'économie du monde

294

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

293 Cf. B., 14; C., 32; Bos., I, 11, 3; Faug., II, 392; Hav., VI, 3; Mol.,

I, 99; Micu., 52. 3. (Parce que vous) demeurez (de l'autre.) 4. (Mais.)

294 Cf. B., 16; C., 35; P. R., XXV, 5 et 6; Bos , I, 11, 8 et 9; I, ix, 15;

Faug., II, 126; Hav., III, 8; Mol., 1, 91; Mich., 193. 5. Avant ce fragment le manuscrit laisse voir les dernières lignes d’un développement qui est rayé : (en voit la vanité, et lors il s'en débarrasse ; il est donc utile de l'abuser.] Pascal avait d'abord continué : Sur quoi la fondera-t-il ? sera-ce sur ? En barrant le début, il a ajouté l'économie du monde, et il n'a pas rayé la.

6. La fin de la phrase en surcharge.

« AnteriorContinuar »